Le verger des Courens réhabilité

Culture

Une visite inaugurale du chantier de réhabilitation du verger conservatoire des Courens à Beaumes-de-Venise a eu lieu jeudi 1er mars en présence de tous les partenaires de ce projet patrimonial d'envergure.

L'enjeu de ce travail de longue haleine mené par l'Université Populaire Ventoux, entre septembre 2017 et mars 2018, était de redonner vie au patrimoine implanté au flanc de l'oppidum surplombant le village. L'opération est une réussite puisque cette mosaïque de restanques, de murs en pierre sèche, d'oliveraies et de muscadières, un trésor autrefois enfoui dans la végétation, est désormais bien visible.

Il aura fallu 3 634 heures de travail aux 20 salariés de l'équipe des Jardiniers du Ventoux de l'UP Ventoux ainsi qu'aux bénévoles de l'association balméenne " Les Courens : partager le patrimoine " pour reconquérir cet espace culturel et historique.

La réhabilitation du verger conservatoire des Courens s'intègre dans un projet plus vaste mené par la commune de Beaumes-de-Venise et l'association " Les Courens : partager le patrimoine " pour redonner vie à la colline qui sert d'écrin à la chapelle Notre-Dame d'Aubune.

Conviés à cette visite inaugurale, Francis Adolphe, président de la CoVe, Jérôme Bouletin, maire de Beaumes-de-Venise, Jean Piot, président de l'UP Ventoux, Michel Grillet et Christian Laffont de l'association " Les Courens " ont pu apprécier la qualité de la réhabilitation.

À travers ce partenariat avec l'Université Populaire Ventoux, l'intercommunalité vise quatre objectifs :

  • faciliter l'insertion professionnelle ;
  • développer l'employabilité des publics embauchés ;
  • développer l'emploi durable ;
  • restaurer le patrimoine bâti de nos communes.

Les chiffres

- 170 mètres de linéaires de murets restaurés (de 40 cm à 2 m de haut)
- 6 000 m2 d'oliveraies débroussaillées et régénérées
- 132 jours de chantier
- 3 634 heures de travail
- 20 salariés dont 6 femmes et 4 encadrants techniques qualifiés de l'UP Ventoux
- La participation financière de la CoVe pour ce chantier s'élève à 60 000 €