Espace élus

Point de situation sur l'impact économique de l'épidémie du Coronavirus

1/ Présentation globale du dispositif de déconfinement

  • 11 mai : première étape de la levée progressive du confinement
  • ouverture des écoles avec pour principal enjeu la non-aggravation du principe d'égalité des chances remis en cause par deux mois de privation d'école ; répondre au souci des parents qui reprennent leur activité professionnelle
  • Continuité de l'activité professionnelle

  • approvisionnement en masques : plateforme développée par La Poste (dédiée aux TPE-PME) ; partenariat entre CCI nationale et CDiscount pour développer une plateforme destinée aux TPE/PME
  • strict respect des gestes barrières dans les commerces rouvrant le 11 mai
  • centres commerciaux soumis au respect des gestes barrières, devant adresser au Préfet leur protocole de reprise d'activité
  • reprise progressive des transports en commun
  • l'ensemble des salles de spectacle, sport en intérieur restent fermés.
  • possibilité de se déplacer au-delà de 100km avec une attestation pour un motif professionnel

2/ Information d'ordre général

  • Fonds de solidarité

  • Seconde campagne au mois d'avril pour le fonds de solidarité. Les entreprises ont la possibilité de déposer une demande sous forme papier jusqu'au 17 mai 2020. Le fonds de solidarité devrait être maintenu en juin, en particulier pour les secteurs de la restauration, du tourisme, de l'évènementiel et de la culture avec des conditions d'éligibilité élargies. Pour ces mêmes secteurs, les loyers et redevances d'occupation du domaine public dues aux bailleurs nationaux seraient annulées pour la période de fermeture administratives.
  • 14 216 entreprises ont bénéficié d'environ 25M€ sur le volet 1. En moyenne, l'aide s'élève à 1806€ par entreprise (volet 1 et 2 cumulés). Au 11 mai, le montant total est supérieur à 27M€.
  • les entreprises continuent de solliciter la DDFIP pour des reports d'échéances : 730 mesures ont été accordées, environ 9,4M€. Les entreprises ont la possibilité de reporter le dépôt des liasses fiscales et les paiements d'impôts jusqu'au 30 juin.
  • Prêt Garanti d'État (PGE) : 402M€ de PGE validés au 7 mai 2020 et 474M€ pré-accordés pour le département de Vaucluse, soit 3453 entreprises.
  • Dispositifs Région

    • Fonds Covid de 37M€ : 312 dossiers déposés, 97 octroyés pour un montant de 600K€. Majoritairement petits commerces de centre-ville, hôtels et restaurants.
    • Lancement du Fonds ESS'OR doté de 1M€ par la Région Sud, la Banque des Territoires et la Caisse d'Épargne CEPAC.
    • Chéquier vacances mis en place avec le Département "au secours du tourisme" pour favoriser le tourisme local. D'un montant unitaire de 500€, il est destiné aux salariés du privé qui ont travaillé au contact direct du public durant le confinement et à des publics en situation de fragilité économique


  • Enquêtes/sondages auprès des entreprises

    • La CCI indique que les entreprises font remonter les difficultés liées à l'interdiction de recevoir du public, au ralentissement de l'activité et à la trésorerie. 85% ont connaissance des dispositifs d'aides proposés. Concernant la répartition territoriale des demandes d'aide, 28% des entreprises sont localisées dans le périmètre d'Avignon/Grand Avignon, 11% sur le celui de la CoVe et 6 à 8% pour la CCPAL et la CCPRO.
    • Enquête régionale de la CPME : sur la base de 1500 retours de chefs d'entreprises, 86% des TPE/PME sont pleinement impactés par la crise Covid, 61% craignent une faillite dans les prochains mois.


  • Emploi

    • Augmentation de 6,7% des demandeurs d'emploi de catégorie A, qui n'ont plus aucune activité.
    • Pôle Emploi va reprendre progressivement les entretiens physiques à compter du 18 mai, sur un format de rendez-vous.
    • Les parents qui ne peuvent pas envoyer leurs enfants à l'école ou qui ne le souhaitent pas pourront bénéficier du dispositif de l'activité partielle pour le mois de mai. Au-delà de cette échéance, rien n'est prévu pour le moment.


  • Responsabilité pénale

    • elle s'apprécie par rapport à des éléments d'intentionnalité et aux mesures mises en oeuvre par les responsables privés ou publics.
  • Commande publique

    • en vertu des ordonnances du 23 mars 2020, les maires int tout pouvoir pour assurer la continuité de la commande publique et ont la possibilité de réunir les commissions d'appel d'offres en visio.

 

 

Informations sur des thématiques spécifiques

  • Agriculture

    • Le secteur de la viticulture est plus particulièrement impacté avec des pertes de chiffre d'affaire très significatives sur mars/avril. Ce secteur subit également les conséquences de la fermeture des hôtels/restaurants qui représentent une part importante de son marché.
    • Pôle Emploi a enregistré 501 postes à pourvoir dans le secteur agricole sur une période d'un mois avec 403 demandes qui ont pu être satisfaites (80%) pour 1483 demandeurs d'emploi qui ont été mis en relation pour ces offres.
    • Les besoins en travailleurs saisonniers agricoles sont estimés à 10 000 et le Gouvernement envisagerait d'établir des dérogations pour la circulation des travailleurs en provenance de pays de l'UE à compter du 11 mai, en particulier pour les travailleurs saisonniers agricoles.
    • Pôle Emploi a également travaillé en lien avec la Chambre d'Agriculture sur une action courte de formation (2 semaines) pour permettre à des personnes qui n'ont jamais travaillé dans le domaine agricole pour pouvoir assurer des taches de cueillette de différents produits.


  • Hôtellerie restauration

    • Les entreprises de l'hôtellerie restauration font part de leur incompréhension face à l'interdiction pour leur seul secteur de redémarrer leur activité, même en mode dégradé, voire très dégradé, alors que solutions en termes de conditions de travail et d'accueil ont été proposées par la profession, notamment pour palier à l'impossibilité de porter des masques.
    • Le Gouvernement doit reconsidérer la question en fin de mois et dans l'intervalle, la suppression des charges sociales pour le secteur devrait entrer en vigueur prochainement.
    • L'arrêté préfectoral interdisant la location saisonnière, y compris dans les hôtels, ne sera pas prolongé au-delà du 11 mai, ce qui rend possible l'accueil des touristes locaux en respectant un certain nombre de mesures sanitaires.