L'agence ONF Bouches-du-Rhône-Vaucluse rassemble cinq unités territoriales, dont celle du mont Ventoux. Faire cohabiter sur un même espace des usages différents, c'est la mission qui incombe aux huit techniciens forestiers composant l'Unité. Parmi ses usages, l'accueil du public.

Dans le cadre du volet pédagogique, quel public sensibilise l'ONF ?

" On ne fait quasiment plus de sensibilisation à l'environnement. On n'est plus assez nombreux. Avant, je faisais environ 80 sorties avec des enfants. Maintenant, on répond à la demande du Syndicat Mixte du Ventoux dans le cadre de l'éducation à l'environnement au Mont Ventoux. Cela représente une dizaine d'interventions. Je suis plus accès sur la gestion multifonctionnelle de la forêt, le travail du forestier, l'histoire du Ventoux et la restauration des terrains. J'interviens aussi au titre du code forestier, une journée par an et par commune gratuitement dans les communes qui possèdent une forêt communale. Il m'arrive aussi de répondre à des demandes d'enseignants. De nos jours, les enfants sont des pros des panneaux solaires et du recyclage, mais ils ne savent pas comment poussent un arbre. "

Quels types d'animations sont en place ?

" On intervient dans le cadre de manifestation telle que la Journée de la forêt, je vais travailler avec la commune de Sérignan-du-Comtat dans la cadre de la Journée Internationale de la forêt. On tient des stands sur l'environnement dans le cadre des journées du patrimoine. C'est l'occasion pour nous de rencontrer le grand public. "

Quels sont les projets en cours ?

" On a tellement de missions que l'on n'a pas le temps de tout traiter. L'été, on fait de l'éducation tous les jours en rencontrant les gens dans la forêt, on leur explique de ne pas allumer de feu ou de ne pas couper certaines plantes. Ils nous posent beaucoup de questions. Enfin, on accompagne les communes pour structurer les pratiques sportives dans les massifs. "

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Intercom n°76