Bonheurs de lecture "Le dernier jour d'un condamné"

Archivé

Culture

De Victor Hugo (1802-1885)
Par la Compagnie Mâaloum - Bonheurs de lecture

Pour dénoncer l’absurdité du spectacle de la mort par la guillotine et comme un premier réquisitoire contre la peine capitale, Victor Hugo, 27 ans, publie anonymement ce roman qu’il présente comme une partie des feuillets retrouvés qu’un condamné à mort aurait écrit durant les vingt-quatre dernières heures qui le séparent de l’échafaud. Un thriller psychologique introspectif au compte à rebours haletant.

Infos pratiques

Billetterie Weezevent Retour à la page Anim'Art